Que pensez-vous du Télé-Travail pour les mamans-leaders actives ? petit retour sur l’influence de la jeune maman-leader la plus en vue Marissa Mayer


Quelques-unes des employées de Yahoo sont déjà furieuses contre leur nouvelle PDG Marissa Mayer en ce début 2013, parce qu’elle vient de proscrire la possibilité de travailler depuis chez soi.

C’est d’autant plus difficile à accepter, de se voir ainsi refuser le droit au télé-travail quand on est mère et salariée, que Marissa qui a elle-même changé de statut depuis sa nomination puisqu’elle est maintenant maman, a fait installer une crèche d’entreprise dans ses propres bureaux.

Mais un tel recul n’est pas juste une question de problématique unilatérale propre aux  parents actifs, c’est une question de flexibilité de part et d’autre.

On peut prendre le sujet sous l’angle stratégique, du point de vue d’une maman qui travaille via internet depuis chez elle qui l’exprime à une autre maman qui travaille aussi via internet, mais depuis son bureau dans une entreprise – et pour le coup, pas n’importe laquelle.

L’objectif initial de Marissa est de faire rentrer la culture et la cohésion dans ce mastodonte de l’informatique, bien sclérosé déjà à son arrivée, pour redonner le moral aux troupes en interne.

Mais avec + de 11,000 employés, si elle ne fait rien d’entrée de jeu pour rapprocher une main d’œuvre diffuse, ça risque de compliquer fortement la tâche.

Il faut bien savoir que la culture d’entreprise est un concept qui est apparu dans une époque où, de manière très dichotomique, les hommes allaient travailler et les femmes restaient à la maison.

Peu d’entre nous aujourd’hui (hors chômage involontaire évidemment…et encore les chômeurs sont sensés aller à l’extérieur de chez eux, sur le terrain, pour trouver un  nouveau boulot) ont quelqu’un chez eux à la maison pendant les heures de travail (sauf rares exceptions…et solo-entrepreneures qui ont fait le choix de travailler depuis chez elles justement).

Et il se trouve que dans bien des cas, le foyer « vide » est en manque.

Quand dans la politique de l’entreprise, il est entendu que les salariés peuvent partir à 5:00 en fin d’après-midi (voire 4:00 pour certaines entreprises soucieuses du bien-être de leur force vive), au minimum 2 fois par semaine, ça change la donne.

D’autant qu’il est entendu que les employés peuvent terminer leur journée de travail de retour à la maison si besoin.

De nombreuses études sur le sujet de la productivité en entreprise soutiennent l’idée qu’il est essentiel de donner aux salaries du temps pour respirer.

De plus, refuser le télé-travail, ça rend presque utopique la perspective de promotion pour les femmes-leaders-qui-sont-aussi-des-mères, si on leur demande comme premier critère de productivité d’être en présentiel dans leur bureau jusqu’à 7 heures tous les soirs.

On a besoin de temps (même si ce n’est pas tout le temps) ne serait-ce que pour déposer les enfants à l’école le matin. Combien de femmes sont-elles obligées de rémunérer quelqu’un (même si c’est une charge financière lourde dont elles se passeraient volontiers) pour le faire à leur place, parce qu’elles-mêmes ou leur mari, doivent être à leur poste de travail à 8 :00 ou 9 :00 tapantes.

Ça c’est un truc de base à changer, à réfléchir, à aménager.

Permettre aux employés de partir pour leurs RDV médicaux ou pour assister à des évènements scolaires importants, dans une juste mesure bien sûr,  sans qu’ils soient pour autant pénalisés est un must aujourd’hui.

Comme autoriser les parents à travailler depuis chez eux quand les enfants sont malades.

Dès qu’un de nos proches est malade, nos horaires de travail en prennent un sacré coup.

Avec un peu de flexibilité de part et d’autre (employeur/employé) permet de faire en sorte que tout le monde reste productif malgré tout.

Et ce genre de politique d’entreprise devrait concerner aussi ceux qui sont obligés de s’occuper de leurs parents âgés ou handicapés, sans que ça leur porte préjudice.

On reproche donc à Marissa, la maman-leader-PDG-d’une-grosse-boîte, de se transformer petit à petit en « méchant cyber-policier », à trop heurter la sensibilité des mamans-qui-travaillent, alors qu’elle devrait faire tout ce qui est en son pouvoir depuis son statut inspirant de maman active à un haut poste, pour faire que le Géant retrouve tout son panache.

(source Amanda Steinberg, maman-cheffe d’entreprise avec des collaborateurs DailyWorth)

copyright 2013 Virginie Joannes

Auteure et Conférencière professionnelle en motivation et leadership au féminin
VIRGINIE JOANNES – SYSTEME DE COACHING DE RESULTATS®
Vision.Valeur. Décision.Actions.Résultats…VITE !
Fondatrice de L’ACADEMIE DU LEADERSHIP AU FEMININ®

pour toutes les femmes qui ont un rêve d’entreprise partout dans le monde et qui veulent leur liberté financière.
Télé-Classes/Webinaires/Formations à distance et en résidentiel/ Conférences

Identifiez votre marque personnelle et apprenez comment la promouvoir largement avec authenticité

Abonnez-vous aujourd’hui au blog DesMillionsDeFemmes.wordpress.com

pour recevoir chaque semaine le E-Zine GRATUIT, plein de ressources, d’interviews, d’informations et de stratégies marketing

Visitez : http://www.academie-du-leadership-au-feminin.org

virginie@virginiejoannes

+33(0)633 79 02 85

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s